Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

Présentation

  • : Le blog en français de Karim METREF
  • Le blog en français de Karim METREF
  • : Pensées, articles, lettres, Interviews, dossiers, photos, audios, vidéos et autres documents sur tout et sur rien en particulier. Elucubrations d'un esprit (di)vaguant.
  • Contact

Recherche

Liens

4 février 2015 3 04 /02 /février /2015 15:17
Quand meurt un criminel...

Je n'ai jamais souhaité la mort de personne. personne. Je crois aussi que tous les morts mèritent le respect quels qu'aient été leurs mérites et leurs défauts pendant leur vie. Ceci dit, si demain l'un des chefs mafieux mafieux (nombreux en Italie)meurt en prison ou dans la clandestinité, devrons.nous tous aller à marcher derrière leur cercueil, en pleurant et en disant à qui veut l'entendre que celui-là allongé devant était une bonne personne? Je ne crois pas. Et pourtant c'est exactement ce qui s'est passé au niveau international ces derniers jours.

Ces jours-ci le roi d'Arabie Saoudite, Abdallah et Abdelaziz al-Saoud est mort. Membres de la dynastie des Al-Saoud, fils du roi Abdelaziz Ibn Saoud, fondateur, grâce à l'appui des services de sa gracieuse majesté britannique, de l'Arabie saoudite. Pays inventé de toutes pièces en mettant ensemble deux provinces de l'ancien Empire ottoman, le Najd et du Hedjaz. Inventé de toute piéce, tout comme les autre sultanat de la péninsule arabique, pour favoriser les intérêts des grands empires coloniaux de l'époque (et d' aujourd'hui).
Il a été prince héritier et a régné de facto de 1995 à 2005 en raison de l'état de santé du roi de l'époque, le sultan Fahd, son demi-frère, pour monter ensuite officiellement sur le trône à l'âge de 71 ans après la mort de ce dernier. Avec une fortune personnelle estimée à $ 18,5 milliards il est classé à la 3° position des monarques les plus riches. Mais il est certainement à la tête d'un clan d'environ 25 000 personnes qui contrôlent ensemble la plus grande fortune du monde.
Un clan qui dirige le pays comme une propriété privée. En fait, l'Arabie Saoudite est le seul pays dans le monde qui apporte officiellement le nom d'une famille. Ce clan choisi par les Britanniques parce qu'ils sont liés à une tradition conservatrice rigide et une lecture obtus des préceptes de l'islam: le wahhabisme, qui est un mouvement religieux fondé au XVIIIe siècle par Muhammad ibn Abd al-Wahhab fondé sur une vision puritaine et rigoureuse de la tradition musulmane qui va contre la plupart des autres doctrines de l'Islam et surtout va contre toutes les formes de la piété populaire et en même temps contre toute pensée rationnelle ou innovation. L'idéal lorsque vous souhaitez maintenir un peuple arriéré et ignorant. Ce n'est sûrement pas un hasard si les Britanniques ont mis de côté les grandes familles du Hedjaz qui tentaient d'aller vers des formes de modernisation de leur société pour choisir les Bédouins du désert du Hedjaz et parmi eux la famille plus conservatrice et la plus arriérée.

Il faut dire que, dans un clan si vaste et si riche, il y a aussi des personnes intelligentes et ouvertes, et il y a également eu des tentatives timides de changer de direction, mais elles ont été réprimées durement, par la mort quand il était nécessaire, par les gardiens de la ligne dure.

Depuis son arrivée au pouvoir, le clan a gardé le pays sous une chappe de plomb. Leur police religieuse fait régner la terreur pour faire respecter le diktat impitoyable de leur pseudo morale religieuse, ce qui oblige les classes inférieures à vivre dans un enfer où chaque expression de féminité, d'amour ou de sexualité est réprimée. Quand eux ils font le tour du monde pour dépenser leurs milliards en divertissement, alcool, drogues, prostitution, jeux de hasard et autres vices.

Dans le pays le plus riche au monde les différences sociales sont extrêmes. Personne ne meurt de faim, certe, mais les classes les plus pauvres sont maintenue tout juste au niveau de la survie. Diverses formes d'esclavage persistent de fait et les immigrants en particulier sont traités comme des marchandises jetables, aucune droit, aucun respect. Les femmes sont recluse. Elles ne peuvent pas sortir librement, ni conduire, ni avoir des relations sociales avec des hommes étrangers à leur famille. Qui sort des règles imposées par le régime, est, au mieux, fouetté, au pire, décapité ou lapidé publiquement.

C'est le cas, par exemple, du blogueur, Raif Badawi, 31 ans, condamné à 10 ans de prison, à payer une amende de $ 270 000, et à recevoir plus de 1000 coups de fouet ( administrables à raison de 50 coups tous les vendredis, après la prière de midi) tout cela pour avoir osé critiquer le régime sur son blog.

Dans ce cas, le silence des millions de "#jesuischarlie" devient assourdissant comme un coup de canon. Où sont les flambeaux, où sont les interrogations parlementaires, les positions prises par les institutions, les portraits déroulés le long de la façade principale des municipalités, comme cela a été le cas, à juste titre, quand c'était le régime iranien ou soudanais à condamner quelqu'un à des peines semblables? Où sont les amoureux de la démocratie et de la liberté d'expression?

Mais pire que ce que la famille Ibn Saoud a fait en Arabie il y a ce qu'ils font à travers le monde entier, depuis un demi-siècle. Des milliards dépensés pour diffuser leur idéologie rétrograde, leurs idées tordues de la vie et de la société. Des tonnes de livres, cassettes, vidéos, DVD, CD, cassettes distribués gratuitement à travers le monde. Écoles ouvertes dans de nombreux pays pauvres, dans les quartiers les plus défavorisés, en Asie et en Afrique. Bourses, au meilleurs élevés de ces écoles pour aller s'endoctriner encore plus dans les universités du royaume, pour produire de plus en plus d'imams obscurantistes et multiplicateurs de leurs idées malades. Voici comment des endroits où, il y a 20 ans seulement, beaucoup de femmes de familles musulmanes continuaient à se covrir d'un simple pagne comme toute les autres, aujourd'hui on trouve le burqa et Boko Haram!

Au cours de cette diffusion de la pensée unique et de l'intégrisme, le royaume saoudien et ses émirats voisins du Golfe ont créé et financé des milliers de groupes de fanatiques armés àtracers le monde entier, en utilisant le légitime malaise de peuples opprimés pour les conduire à une radicalisation pas au nom de leur oppression, mais au nom de leur diversité religieuse: de la Tchétchénie à la Bosnie, des Philippines au Xinjiang; de l'Algérie au Nigeria.

Tout cela, cependant, n'est jamais mentionné quand on parle du choc des civilisations, de guerre contre le terrorisme. Le Président François Hollande, une semaine après larche pseudo-républicaine de Paris, a rendu hommage au roi Abdallah saluant "la mémoire d'un homme d’État dont le travail a profondément marqué l'histoire de son pays et dont la vision d'une paix juste et durable au Moyen-Orient reste plus valable que jamais ". Vous avez bien lu: «la vision d'une paix juste et durable» !!!

Comment peut on vraiment faire la guerre contre le terrorisme et en même temps se promener main dans la main avec les chefs terroristes? Comment peut-o parler de choc des civilisations et de défendre la liberté et à la fois être les alliés stratégiques des principaux sponsors de l'obscurantisme dont est accusé l'autre camps?

Beaucoup diraient que, après tout, l'Arabie est un pays souverain et a le droit d'avoir sa propre politique étrangère. Même différente de celle de ses alliés. Mais la vérité est que les monarchies du Golfe peuvent se permettre d'avoir des politiques qu'ils ont parce qu'ils sont bien couverts. Nous nous souvenons tous comment Saddam Hussein a mis 24 heures pour réduire en poussière l'armée du Koweït. Si ce ne n'était l'intervention de nombreuses nations sagement alignées derrière les maîtres du monde après la guerre froide, il n'ey aurait plus de Koweit aujourd'hui. Son territoire serait juste une des provinces de la République (dictatoriale oui, mais) laïque d'Irak. C'est grace à la fin que Saddam a fait qu'aujourd'hui l'Arabie saoudite et le minuscule Qatar peuvent se permettre de fourrer leur nez dans la politique intérieure de la Libye, la Tunisie, l’Égypte, le Yémen et en particulier la Syrie. C'est parce qu'ils ont les épaules couvertes par la présence militaire de l'OTAN et d'Israël dans la région que les pays du Golfe, Arabie saoudite en tête, peuvent influencer les politiques internes de différents pays du monde par l'injection d'argent, armes et mercenaires. La souveraineté n'a rien à faire là dedans. Nous avons à faire avec un plan conjoint de gestion de la région et du monde. Gestion sous le signe des affaires sales et d'une guerre sans fin. Tout simplement parce que les seigneurs de la guerre d'une part et de l'autre en tirent largement bénéfice. Parce que les familles riches à la tête de plus de la moitié des ressources de la planète n'ont ni nationalité, ni couleur ni religion. Et quand ils tuent (ou font tuer par un terroriste ou un soldat) ce n'est jamais pour la religion, la liberté ou la civilisation. La seule valeur qu'ils défendent c'est leur comptes bancaires dans les paradis fiscaux.

Alors moi je dis que le respect nous le devons à chaque personne décédée, riche ou pauvre, sultan ou un enfant du ghetto. Mais personne n'est obligé de chanter les louanges des criminels morts. Parce que qui va à pleurer lors des funérailles d'un criminel, qui chante ses louanges, ce ne sont que ses acolytes: d'autres criminels!

Partager cet article

Repost 0
Published by Karim METREF
commenter cet article

commentaires